<< retour

Édition et découvrabilité

La découvrabilité numérique appliquée aux arts et à la culture

La découvrabilité numérique est sur toutes les lèvres. Comment arriver à tirer son épingle du jeu parmi le flot continu de produits culturels mis en ligne sur le web ? Sans avoir la prétention de détenir le secret de la Caramilk, LaCogency a quelques trucs à vous dévoiler. L’un d’entre eux consiste à bien utiliser les outils déjà disponibles gratuitement pour créer des liens invisibles vers le fameux web des données.

À l’aide d’études de cas, LaCogency montrera quelques rudiments ayant trait aux balises Schema.org et à l’univers Wikimedia, dans des projets de découvrabilité numérique développés pour les arts de la scène avec CAPACOA, pour l’audiovisuel avec le Regroupement des distributeurs indépendants de films du Québec, le Front des réalisateurs indépendants du Canada, l’Alliance des producteurs francophones du Canada, Wapikoni mobile et la musique avec la plateforme Nikamowin.

Pour terminer, LaCogency vous parlera d’un nouveau projet sur lequel elle s’apprête à plancher : «Créer du lien – pour une plus grande découvrabilité des arts littéraires québécois», une initiative de Rhizome productions, en collaboration avec l’Union des écrivains québécois.

* * *
Sujet abordés :

Découvrabilité numérique; métadonnées liées et structurées; rayonnement des arts et de la culture québécoise; univers Wikimedia; balises Schema.org.

Conférencier.e.s et organisme.s :

Crédit photo : Diane Gosselin

Andrée Harvey

Codirigeante de LaCogency

Après avoir occupé des postes de directrice-conseil stratégique et chargée de projets au sein d’agences web à Montréal, Andrée Harvey a cofondé LaCogency afin d’accompagner les entreprises et organismes culturels québécois et canadiens dans leur mutation numérique. À titre d’exemple, elle a participé en 2013 à l’élaboration du positionnement stratégique de La Fabrique culturelle (Télé-Québec). Durant son passage en agences, elle a dirigé des équipes sur des projets numériques pour des clients comme le Réseau des sports (RDS), ARTV, le Congrès mondial de l’énergie et l’Office national du film (ONF). En 1998-2000, elle a occupé le poste de web-éditrice du premier site de TVA. Observatrice des changements sociaux engendrés par le numérique, elle prône une démarche respectueuse des humains où la technologie est au service des nouveaux usages. Elle applique à ses mandats une approche de cocréation et de créativité collaborative.

Véronique Marino

Codirigeante de LaCogency

Avant de cofonder LaCogency, Véronique Marino a dirigé le Programme Médias interactifs et Jeux vidéo à l’Institut national de l’image et du son (Inis), à Montréal, pendant 15 ans. De 2009 à 2014, elle a mis sur pied «Espace Infusion», un département de service-conseil de l’Inis spécialisé dans les projets multiplateformes et transmédias. Espace Infusion a joué le rôle d’incubateur de talents sur plusieurs projets dont zieuter.tv ou Parrainnez un enfant riche. De 2000 à 2002, Véronique a été stratège numérique chez Nurun Web. En 1999-2000, elle a joué le rôle de directrice de produit chez Nomino Technologies sur un projet où l’intelligence artificielle et le langage étaient appliqués à l’élaboration d’un moteur de recherche. De 1998 à 2000, elle a participé à la mise en ligne du premier site web de TVA. Fine observatrice des changements de comportement induits par le numérique, Véronique est une redoutable communicatrice.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/mutations/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420